jeudi 19 mars 2015

Que serais-je sans toi ?


Auteur : Guillaume Musso
Genre : Aventure
Édition : XO Editions
Parution : 8 Janvier 2009
Prix : 19,90 €
Nombre de pages : 297

Existe aussi en poche aux éditions Pocket (7,70 €)


3/5

Une assez bonne lecture mais je m'attendais à plus.




/!\ Attention, quatrième de couverture assez spoilante /!\


Quatrième de couverture :

Gabrielle a deux hommes dans sa vie.
L’un est son père, l’autre est son premier amour.
L’un est un grand flic, l’autre est un célèbre voleur.
Ils ont disparu depuis longtemps, laissant un vide immense dans son cœur.
Le même jour, à la même heure, ils surgissent pour bouleverser sa vie.
Ils se connaissent, ils se détestent, ils se sont lancés un défi mortel.
Gabrielle refuse de choisir entre les deux, elle voudrait les préserver, les rapprocher, les aimer ensemble.
Mais il y des duels dont l’issue inéluctable est la mort.
Sauf si…

Des toits de Paris au soleil de San Francisco
Un premier amour qui éclaire toute une vie
Une histoire envoûtante, pleine de suspense et de féérie



Avis :

     Que serais-je sans toi ? est mon premier roman de Guillaume Musso, que, comme beaucoup de monde, j'ai voulu découvrir. Au final, j'ai beaucoup apprécié le style de l'auteur, et même si je m'attendais à un peu plus concernant l'histoire, cette lecture n'en fut pas moins agréable.

     L'histoire subit selon moi des moments un peu trop prévisibles.
Aussi paradoxal que cela puisse paraître, même si je ne m'attendais pas à un des événements finaux, celui-ci ne m'a pas surprise non plus. Je pense que je m'attendais tellement à ce qu'il se produise quelque chose d'inattendu que cela m'a un peu gâché la fin.

     Toutefois, j'ai beaucoup aimé le style de Musso, qui est très fluide. Le fait qu'il mélange plusieurs sortes de narration au fil du roman m'a plu. On passe de la narration à la troisième personne (dans une très grande majorité du livre) à quelques passages différents tels qu'un dialogue présenté comme dans une pièce de théâtre, des lettres, ou encore une conversation par SMS. Ces élémens, utilisés à bon escient comme l'a fait l'auteur, apportent modernité au roman et fraîcheur à la lecture.

    Au fil de ma lecture, j'avais toujours envie de tourner les pages pour découvrir la suite de l'histoire. En effet, même si certains événements sont prévisibles, j'étais quand même impatiente de les lire, ne serait-ce que pour savoir comment ils se produiraient et dans quelles circonstances.

     Le thème du roman m'a beaucoup plu également : l'amour. De toutes sortes, vu de différentes manières. Je dois dire que je ne m'attendais pas à ce que ce sujet soit aussi développé, et cela n'a pas été pour me déplaire. Musso dit des choses si justes sur le sujet que l'on ne peut que se sentir concernés et touchés selon moi.

     Je trouve cependant que la quatrième de couverture en dévoile trop, et pas forcément sur ce qui est dominant dans le roman. Elle laisse entendre que le livre est porté sur le choix que va devoir faire Gabrielle alors qu'en réalité, il est plus axé sur l'envie et la détermination de Martin, policier, d'arrêter le grand voleur Archibald...

     Au début de l'histoire, on sent chez Martin une innocence, presqu'une vulnérabilité, contrairement à Archibald, qui semble invulnérable et intouchable, et j'ai apprécié le fait que cela évolue au fur et à mesure de l'avancée de l'histoire. J'ai trouvé le personnage de Martin attachant d'emblée alors que j'ai eu un peu plus de mal à m'attacher au voleur, que je n'ai su apprécier pleinement qu'après l'avoir mieux découvert.
     Martin et Archibald, que a priori tout oppose, vont en fait avoir plus de points en communs qu'ils ne le pensent, et cela a bien été mis en valeur par l'alternance qu'a choisi de faire l'auteur entre les passages portant sur Martin et ceux portant sur Archibald. Cette sorte de comparaison entre les pensées et actions des deux personnages met bien en scène l'affrontement, le duel qui oppose les deux hommes.
     On en découvre cependant peu sur Gabrielle, qui se retrouve assez peu présente, et le peu que l'on en sait est surtout dû aux personnages masculins, ce qui ne la rend pas moins attachante pour autant !

     En bref, malgré une petite déception due à un manque de surprise (et une quatrième de couverture qui en dit trop...), Que serais-je sans toi ? a été une lecture plaisante, avec un thème bien traité ainsi que des peronnages intéressants. Il n'est donc pas à exclure que je lise d'autres livres de Guillaume Musso à l'avenir.


Pauline



Site de l'auteur : http://www.guillaumemusso.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire