jeudi 19 mars 2015

Le Hobbit : La Bataille Des Cinq Armées

Durée : 2h24
Sortie : 10 décembre 2014
Réalisé par Peter Jackson d’après l’œuvre de J.R.R. Tolkien
Acteurs principaux : Martin Freeman, Richard Armitage, Orlando Bloom, Luke Evans, Ian McKellen, …
Genre : Action - Fantastique - Aventure

SPOIL sur les films précédents ! 
Récapitulatif de ce film en bas de page (pas de spoil)


5/5+++

  Ce dernier volet de la trilogie du Hobbit dépasse toutes nos attentes. C’est un film à ne pas manquer, tout comme l’intégralité des aventures de la Terre du Milieu !
      Une fin en apothéose pour clôturer ces 2 impressionantes trilogies !!
      Il nous replonge immédiatement  dans la dernière scène du volet précédent mais d’un point de vue inédit, ce qui nous évite une longue introduction (mais attention aux trous de mémoire, revoir si nécessaire le précédent).




   

Synopsis :

      Atteignant enfin la Montagne Solitaire, Thorin et les Nains, aidés par Bilbon le Hobbit, ont réussi à récupérer leur royaume et leur trésor. Mais ils ont également réveillé le dragon Smaug qui déchaîne désormais sa colère sur les habitants de Lac-Ville. À présent, les Nains, les Elfes, les Humains mais aussi les Wrags et les Orques menés par le Nécromancien, convoitent les richesses de la Montagne Solitaire. La bataille des cinq armées est imminente et Bilbon est le seul à pouvoir unir ses amis contre les puissances obscures de Sauron.


Avis :

      Rien à redire concernant le scénario et les personnages : ils sont cohérents, recherchés et l’histoire est bien adaptée pour le cinéma, à tel point qu’on ne voit pas le temps passer (le ressenti n’est absolument pas de 2h24 !). Le film pourrait durer plus longtemps, cela ne dérangerait en aucun cas.
      En dépit des très nombreuses batailles (quand même 45 minutes de bataille finale !), le film n’en reste pas moins riche en scènes profondes, d’émotion … et transmet des valeurs telles que la loyauté, l’amitié, la bonté et beaucoup d’autres.

      Concernant les acteurs : globalement, le jeu de tous les acteurs est très bon,      que ce soit dans les batailles ou les scènes plus posées. Parmi eux, l’un est particulièrement remarquable : Richard Armitage (Thorin Écu-de-Chêne). En effet, il joue des scènes particulièrement complexes dans lesquelles il parvient à nous transmettre des émotions et des ressentis (spécialement à travers son regard) comme la folie, le doute, la reconnaissance (par exemple dans sa dernière scène avec Bilbo) ou encore l’amour de son peuple (notamment lors de son combat singulier contre Azog).
      La mise en scène quant à elle, est tout simplement époustouflante ! Tout d’abord les chorégraphies, notamment d’armées, sont à couper le souffle (les costumes rentrent aussi grandement dans cette sensation). La coordination des mouvements rend les scènes incomparablement gracieuses et majestueuses, surtout les scènes elfiques !
     Cela nous amène ensuite à parler du visuel. Les paysages de Nouvelle-Zélande restent fidèles à eux-mêmes, c’est-à-dire splendides ! Les effets spéciaux sont indescriptibles et montrent une maîtrise absolue des technologies actuelles. Les exemples les plus frappants sont Smaug, et les cinq armées. En effet, Smaug est d’une authenticité sans égale, à tel point que l’on pourrait réellement croire à l’existence des dragons ! Les cinq armées sont quant à elles tout bonnement impressionnantes. On les retrouve dans divers environnements lors des batailles : aussi bien en plaine ou en montagne que dans les cieux, ce qui contribue au réalisme de celles-ci.
      De même, le travail réalisé pour les costumes et le maquillage est absolument hallucinant !
      La musique est gérée de main de maître : elle est agréable, adaptée aux scènes et bien dosée.


      Le seul reproche que l’on pourrait trouver à faire, serait la VF (Cf. Livres et films : VO ou VF . Même si elle est de qualité, elle ne peut égaler la VO. On perçoit à certains moments, notamment dans les scènes d’adieux (de toutes sortes …), que la VO apporterait plus d’émotions et parviendrait à faire couler la petite larme qui brille dans vos yeux.
      En ce qui concerne les différents types de visionnage disponibles, nous vous recommandons la 3D HFR (48 images par seconde au lieu de 24). En effet, même si un court laps de temps est nécessaire pour bien s’habituer à la HFR, cela vaut vraiment le coup et donne encore plus l’impression de participer à toutes les aventures !
      Globalement la combinaison des deux nous donne l’impression de courir, de combattre et de survivre (ou pas…) aux côtés des personnages.

      Ce film représente un travail titanesque et le résultat est … ouah !!
La fin de cette trilogie introduit parfaitement celle du Seigneur des Anneaux (qui la précède dans la réalisation).



Récapitulatif :
+ : - scénario
     - personnages
     - acteurs (notamment Richard Armitage)
     - musique
     - décors
     - effets spéciaux
     - maquillage et costumes
     - 3D HFR
- : - VF ?


Maëlle et Pauline 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire