dimanche 18 juin 2017

Cruelles


Auteur : Cat Clarke
Genre : Young-Adult
Edition : Robert Laffont
Collection : Collection R
Parution : 6 juin 2013
Prix : 17.90
Nombres de pages : 417
ISBN : 978-2-221-13409-2




Coup de cœur !
Addictif, sombre, intense, frustrant !







"Quatre filles.

Un secret partagé.
Une montagne de culpabilité.

        Alice King, 16 ans, part avec sa classe pour un séjour en Ecosse. Elle ne s'attendait pas à des vacances de rêve mais jamais elle n'aurait imaginer la tournure cauchemardesque que vont prendre les événements...
        La jeune fille et sa meilleure amie Cass se retrouvent à devoir partager un chalet avec Polly, l'asociale de service, Rae, la gothique bipolaire, et Tara, la reine des pestes, Populaire, belle et cruelle, cette dernière prend en effet un malin plaisir à humilier les autres à longueur de journée. 
        Mais Cass compte bien profiter de cette semaine au vert pour donner à Tara une leçon qu'elle n'est pas prête d'oublier. Avec l'aide de ses camarades de chambrée.
        Le vent a tourné pour la reine du lycée, ses victimes ont décidé que l'heure de la revanche a sonné...



Une ténébreuse histoire de secrets coupables, d'amitiés troubles et de premier amour ...

"Nous avions adoré Confusion de Cat Clarke, mais Cruelles nous fait atteindre des sommets insoupçonnés ! " - The Guardian "









        En commençant par des funérailles, Cat Clarke fait vraiment fort, nous plongeant directement dans le roman. On se pose immédiatement un nombre incalculable de questions. Je me rappelle avoir lu la première phrase par curiosité une fois, quelle erreur ! Je n'avais qu'une envie, commencer immédiatement Cruelles. Qui ne le voudrait pas en ayant lu : "Un enterrement sans corps, c'est comme un mariage sans fiancée" 
        Histoire de maintenir le suspense et surtout la frustration causée par le manque de réponses à leur maximum, Cat Clarke alterne habilement présent et flashbacks.
        J'ai particulièrement aimé l'ambiance sombre du roman, entre manipulation, culpabilité, amitiés troubles, ...
        Quant à la fin de ce livre (ouverte) ... !! Elle n'apaise en aucun cas ! Plein de questions restent en suspens. Elle est frustrante et criante de réalisme. On a beau s'y attendre plus ou moins, elle n'en reste pas moins dure à digérer.
        J'adore la structure du roman. Le fait que le lecteur rentre dedans brusquement et en sorte de la même manière apporte d'autant plus de réalisme à l'histoire. On ressent de cette manière que la vie des personnages existait avant le lecteur et qu'elle continue après lui.



        De leur côté, les personnages ne sont pas en reste. Celui d'Alice est ordinaire, le rendant plus réaliste et humain. Etant rongée par la culpabilité, elle est également attachante. Sa façon de "gérer" sa culpabilité et sa tristesse est vraiment importante dans le livre et lui donne vraiment de l'intensité (notamment les passages avec sa "conscience"). 
       J'ai également aimé suivre le comportement de Jack face à la mort de sa sœur, et son évolution. De la même manière, j'ai adoré découvrir les interactions et réactions de personnages si différents entre eux.
       On découvre que tous les personnages sont beaucoup plus profonds que ce qu'ils semblent être au premier abord. C'est surtout le cas de Tara. On apprend à connaître deux Tara totalement différentes, à tel point qu'on en viendrait presque à l'apprécier !



        Parlons maintenant de l'écriture de Cat Clarke. Que dire à part que je suis fan ! Elle nous laisse une impression de clarté impressionnante, j'avais la sensation de regarder un film. 
        Cette écriture sans fioriture retranscrit avec réalisme le monde qui entoure les personnages, que ce soit le lycée, les relations entre adolescents, la psychologie des personnages, ... 
        Et comme si ce n'était pas suffisant, l'auteure joue parfaitement avec nos émotions : tristesse, angoisse, colère, frustration, inquiétude, rire, joie, ... 
        On se demande tout du long "qui va craquer ?", "Comment va réagir X ?", ...




En somme, Cruelles est addictif, intense, frustrant au possible. 
Je ne pouvais tout simplement plus le lâcher !



Maëlle




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire