mercredi 8 mars 2017

La Boiteuse

Auteur : Françoise Grard
Genre : Young Adult - Thriller
Édition : Gulf Stream
Collection : Électrogène
Parution : 3 Octobre 2016
Prix : 16 €
Nombre de pages : 245
ISBN : 978-2-35488-343-0



3.75/5


Une belle réflexion sur la façon de vivre une infirmité, le tout saupoudré de mystère.



Quatrième de couverture : 

Je n'aurais pu dire pourquoi cette certitude se glissait en moi comme un serpent froid entre mes omoplates. Seulement que je savais que mon salut ne passerait plus par lui ; une évidence monstrueuse qui ne me révoltait même pas. Wilfred ne viendrait plus.

Trahie par Wilfred, qui l'a abandonnée seule et blessée au milieu des Highlands désertes, Aurore, revenue infirme d'Écosse, se protège des autres et de l'amour comme elle le peut. La jeune femme se reconstruit à tâtons et étouffe en elle colère et angoisses, bien décidée à ne plus jamais entendre parler de celui qu'elle a aimé. Mais à la suite d'étranges révélations et de signes inquiétants, elle doit se résigner, malgré elle, à remonter sa piste. Tandis que le mystère s'épaissit, elle s'aperçoit que, prise au piège des apparences, elle s'est trompée sur lui. Découvrir la vérité sur Wilfred entraînera la jeune fille au cœur de lourds secrets et d'un terrible drame familial.

Un texte empreint de réalisme et de poésie qui questionne le lecteur sur l'abandon et sur la résilience.




Mon avis :

     Au moment de choisir une nouvelle lecture, j'avais envie de quelque chose d'assez court et je me suis assez rapidement dirigée vers La Boiteuse, que j'ai acheté il y a peu, et qui me tentait beaucoup. Je ne regrette pas ma décision puisque j'ai passé un bon moment avec ce roman.


     C'est l'histoire d'Aurore qui, lors d'une promenade dans la lande écossaise pendant ses vacances, s'est blessée et a dû attendre que son petit ami aille chercher des secours. Problème, celui-ci n'est jamais revenu... On va surtout suivre la jeune femme après son accident, alors qu'elle doit reprendre sa vie en main et s'adapter à sa nouvelle infirmité. L'histoire entre Wilfred, son petit ami, et elle nous est aussi contée grâce à des flashbacks, ce qui permet d'en apprendre plus sur leur relation.

     Malgré qu'il soit assez court, ce roman est loin d'être dénué d'intérêt, puisqu'il ouvre une réflexion sur l'abandon et la résilience (comme l'indique la quatrième de couverture) et sur leurs conséquences. Au final on assiste aux différentes étapes de la reconstruction d'Aurore, avec entre autres le regard des autres ou le rapport au quotidien. Pour cette raison je trouve que ce roman pourrait aussi entrer dans la catégorie des romans contemporains.

     J'ai aimé le déroulement du récit, avec toujours une part de mystère, des suspicions sur certains personnages, ... je ne vais pas trop en dire, mais j'ai trouvé cela très adroit de la part de l'auteur. Sans qu'il n'y ait de tension omniprésente dans le roman, j'y suis restée bien accrochée grâce notamment aux questionnements distillés tout au long du récit. On a envie pendant la lecture d'en savoir plus, de connaître le fin mot de l'histoire. De plus, la fin n'est pas forcément celle à laquelle je m'attendais, ce qui a donc été une excellente surprise pour moi. Elle est encore plus juste que je ne l'attendais.

     Cette histoire est sublimée par l'écriture de Françoise Grard, que j'ai trouvée recherchée, tout en restant simple à lire. Lors de certaines descriptions, je m'imaginais extrêmement bien les lieux, voire certaines sensations. Ça fait vraiment du bien de lire une telle plume !


     En bref, La Boiteuse est un roman qui, de manière très réaliste, traite de sujets importants sans doute trop peu abordés dans la littérature (de ce que je connais en tout cas). Même s'il ne sera peut-être pas inoubliable pour moi, j'ai passé un très bon moment de lecture avec ce livre entre thriller et roman contemporain.



Pauline


Le site de l'auteur : http://www.fgrard.com/
Le site des éditions Gulf Stream : http://www.gulfstream.fr/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire